Joel et Benji sur Channel 4 News

Joel et Benji Madden Channel 4 News

Le 16 juillet dernier, Joel et Benji étaient interviewé par Jon Snow, non pas celui de Games of Thrones :p mais le présentateur des infos de la chaîne anglaise Channel 4. C’est une interview très honnête et vraiment intéressante à regarder, très différente de d’habitude!
Regardez l’interview ici et comme d’habitude la traduction est dessous!

Jon Snow: On ne peut pas vraiment commencer une interview sans reconnaître cette rare paire de jumeaux identiques et de faire ce que vous faites ensemble et de rester ensemble. Vous ne vous disputez jamais?
Benji: c’est marrant parce que ça nous arrivait avant, je veux dire, je ne me rappelle pas la dernière fois que l’on s’est disputé.
Joel: Ça fait des années qu’on a pas eu de disputes mais on se bagarrait tout le temps avant.
JS: Et bien sûr l’autre chose c’est que votre musique s’est maintenue pendant toutes ses années.
J: On essaye encore.
JS: oui mais maintenant il y a un nouveau but.
J: Ouais
B: quand on a fait ce nouvel album, le titre c’est GenerationRx, je ne sais pas, on avait pas planifié d’être ces militants contre ces opiacés (médicaments) dont on est encerclés mais je pense que chaque année, quelqu’un décède
J: tu perds quelqu’un
B: tu perds quelqu’un
J: ce sont des vrais gens
JS: Prince est mort à cause de médicaments n’est-ce pas
B: la liste est longue, je veux dire, tu regardes autour de toi, quand on a fait cet album, on était pas partis pour mener un combat, tu vois, on voulait juste être honnêtes.
J: j’ai une expérience personnelle, j’ai utilisé des antalgiques tu sais, il y a des années de ça. Je ne savais pas pourquoi je le faisais, tu vois, je pensais que j’étais jeune, que je m’amusais, mais maintenant que je suis plus vieux et que je suis père et en tant que personne qui a du vécu, je comprends à quel point la vie est précieuse et à quel point jouer avec ça est dangereux.
B: on voulait aussi parler de la santé mentale et il y a un tel stigma, même juste d’en parler, genre c’est une conversation bizarre et je pense que si on regarde tous dans nos vies, que ce soit dans nos familles ou nous mêmes, tout le monde a une sorte de difficulté de santé mentale.
J: c’est tellement intéressant pour moi qu’on soit même arrivés à cette conversation, parce que je ne suis pas quelqu’un qui partage des choses de ma vie personnelle, jamais, je n’ai jamais été quelqu’un qui s’ouvre aux gens et partage ce qui m’est arrivé ou ce qui m’arrive, j’ai toujours été protecteur de cette partie de ma vie.
JS: ça se comprend, vous êtes mariés à des femmes très connues. Tu es marié à Cameron Diaz…
B: oui je le suis
JS: donc tous les deux vous savourez un genre d’autre monde.
J: ouais
B: oui je pense qu’il faut trouver des manières de protéger ta vie privée,
J: nous sommes des maris protecteurs
JS: et comment la musique marche dans tout ça?
J: je pense que la musique fait bouger les cultures donc je pense que la musique a le pouvoir faire prendre conscience aux gens
JS: et même en préparant cette interview, j’étais impressionné par le nombre de gens qui meurent à cause de médicaments plutôt que de héroïne ou cocaïne.
J: c’est le nouveau, tu sais, finalement pour moi, on a perdu tellement, je ne peux même pas compter les gens que je connais que nous avons perdu dans ma vie personnellement qui sont morts à cause de médicaments.
JS: et le graphique monte en flèche
J: c’est de la folie
JS: donc parlez-nous de Actual Pain qui en fait résume ce dont on est en train de parler.
J: donc Actual Pain, le clip pour moi était très important parce qu’il montre un enfant qui vit avec un parent qui souffre d’un problème de santé mentale, un enfant et sa mère qui vivent avec ce nuage noir au dessus de leur tête. Je pense que tous les clips de cet album auront un thème récurrent, le dernier clip qu’on a fait pour Shadowboxer, c’est la même chose. Ce sont des gens qui regardent dans le miroir, qui ont une conversation avec eux-mêmes, on demande aux gens, quand tu regardes dans le miroir, qu’est ce que tu te dis? Est-ce que tu t’aimes? Est-ce que tu te détestes?
B: qu’est ce que tu t’es dit quand tu t’es regardé dans le miroir ce matin?
JS: c’est une sacré bonne question n’est-ce pas. Qu’est ce que je me suis dit quand j’ai regardé le miroir
B: je me demande juste
JS: mec tu deviens vieux
J: c’est un privilège
JS: c’est une super question parce qu’il y a une réponse différente à chaque fois
J: pour tout le monde
JS: pour tout le monde
J: et on a tous ces voix, on a cette voix de la sagesse et cette voix « mauvaise », on a notre propre ombre, tu sais, quand tu te regardes, est-ce que tu te donnes de l’amour ou est-ce que tu te critiques?